top of page
Search

Beni: le Conseil Territorial de la Jeunesse engagé pour lutter contre la haine en période électorale


Le Conseil Territorial Jeunesse de Beni, au Nord-Kivu, collabore avec la société civile locale pour parler de l’éducation électorale et civique à la population. Ce jeudi 10 Août 2023, cette coalition d’organisation des organisations membres du Forum de Paix a commencé par réunir une trentaine des personnes dans la commune Rurale d’Oicha pour cette cause.


C’était essentiellement les responsables des différentes églises, les représentants de la jeunesse des églises et du conseil locale, des femmes leaders et de bonne nouvelle voire des journalistes qui se sont mobilisés pour cette séance de sensibilisation électorale. Des sujets tel que abordés, ont été conduits par trois intervenants issus des parties prenantes sous la modération du révérend pasteur Nyavangi.


En ce qui concerne l’éduction électorale et civique, sujet mené par monsieur Richard Kirimba, premier vice-président de la coordination territoriale de la société civile, 10 critères détaillants le profil d’un bon représentant du peuple ont été soulevés :


  1. Être accepté,

  2. Avoir un leadership fort, et avoir un esprit d'initiative et critique,

  3. Être à mesure de maintenir le contact avec la population,

  4. Celui qui écoute, redevable, discipliné et actif,

  5. Le niveau d'étude minimum de G3 est souhaité,

  6. La personne capable de subordonner l'intérêt individuel aux intérêts publics,

  7. Avoir vécu les contextes du territoire ou de la région de Béni

  8. Avoir une expérience minimale de la gestion publique,

  9. Être flexible aux orientations de la population,

  10. Être capable de résister aux influences face à un environnement de travail.


Et après des explications fournis aux participants sur ces critères par monsieur Richard Kirimba, monsieur Janvier Kasayiryo, a pris la parole pour parler du: '' Message de haine avant, pendant et après les élections en République Démocratique du Congo''.


'' Nous sommes appelés à lutter contre les messages de haine durant tout le processus, car au niveau provincial nous aurons 7 représentants et au niveau national nous en auront. Le discours de haine est à inviter partout. La haine detruit. Elle a des conséquences qui peuvent engendrer les conflits. Elle peut detruire et demolir, pour donner place à des hostilités, ou à la guerre. Les violences qui peuvent entraîner même à la mort d'hommes'', a-t-il expliqué.


Et d'ajouter que:


  1. « Ainsi, nous ne devons pas lancer des messages de haine. Que les serviteurs de Dieu se mettent au travail de lutte contre tous ces messages de haine. On veut que les gens soient responsables dans leur langage ».


Ainsi il a fini par montrer aux serviteurs de Dieu que les élections de conseillers communaux les guettent aussi. Et ainsi l’activité a connu son troisième exposé conduit Par le pasteur Nyavangi qui est longuement revenu sur le rôle des serviteurs de Dieu dans le processus électoral.


Il a appelé au choix d'une Péronne connue par sa population, ciatant un passage biblique: 1 corinthiens 5: 18. Les serviteurs de Dieu ont le rôle de réconcilier les gens, afin de bien observer tout ce qui se passe dans ce processus électoral. Ils doivent jouer le rôle de l'église au milieu du village, a conclu ce serviteur de Dieu.


Service de Communication

Opmerkingen

Beoordeeld met 0 uit 5 sterren.
Nog geen beoordelingen

Voeg een beoordeling toe
bottom of page