top of page
Search

Beni:Plongée dans dans la pauvreté, la population de Kabasha accède difficilement aux soins de santé

Une semaine après une incursion rebelle, les activités socioéconomiques peinent à reprendre leur cours normale dans la localité de Kabasha, situé sur la route Beni-Butembo au Nord-Kivu. Les petits et gros commerçants de cette entité craignent encore pour leur sécurité estimant que l’ennemi n’a pas été poursuivi par les services habilités et qu’il peut surprendre la zone à tout moment disent-ils.

En effet, dans la nuit du 08 au 09 novembre 2022, vers une heure du matin, des éléments supposés des Forces Démocratiques et alliés (ADF) se sont attaqués aux civils dans cette agglomération du groupement Buliki et groupement Batangi-Mbau dans la zone de santé de Kalunguta. Au cours de cette incursion, plusieurs exactions ont été commises contre des habitants de cette contrée se retrouvant dans la partie Est de la RDC.

Les informations entrecoupées ont fait état de 4 morts (notamment 2 femmes dont une PDI de 69 ans et un bébé de mois d’un mois et 2 hommes de 22 ans et plus). Il sied de signaler que deux corps étaient retrouvés sur le lieu du drame tandis que deux autres ont été retrouvés sur la piste affrétée par l’assaillant lors de son retour.

Dans son monitoring de protection y relatif, l’ONG Forum de Paix a fait également mention des plusieurs personnes enlevées parmi lesquels 6 proviennent dans le ménage de monsieur Kambesa (9 hommes et 2 femmes) ; l’incendie de 2 maisons d’habitation, 4 véhicules dont un fuso, un actross immatriculé CGO 2175AB07 transportant des pierres plates et deux voitures.

A cela s’ajoute 16 boutiques de commerce dont un bureau de l’association FENAPEC, une pharmacie et un bâtiment du Centre Hospitalier incendiés après y avoir pillé tous les produits pharmaceutiques. Les victimes enlevées auraient été commis au transport des biens pillés par ces présumés éléments ADF. En plus de plonger la population dans la pauvreté, cette incursion des présumés ADF dans ce village, restreint l’accès des civils aux soins médicaux.

C’est pourquoi dans ses conclusions, l’ONG de Paix et de Développement Forum de Paix a souhaité : que la poursuite de ces rebelles ADF soit faite sans relâche jusqu’à leur dernier retranchement ; que l’armée loyaliste renforce ses capacités à protéger les enfants et la communauté et enfin que les organisations humanitaires coalisent pour mener un plaidoyer auprès du Commandant des opérations Sokola 1 Grand Nord afin de renforcer la sécurité des civils dans la zone de santé de Kalunguta.

Il faut aussi dire que la zone qu’ont affrétée ces individus armés, en allée et retour, est totalement sous contrôle de trois acteurs de sécurité (les Mai mai du groupe UPLC « union des patriote congolais pour la libération du Congo »de KILALO, la police nationale congolaise et les FARDC). Ils dominent tous les jours la zone par des patrouilles de surveillance et de reconnaissance, le jour comme la nuit.

Service de Communication du Forum de Paix, à Beni


コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page