top of page
Search

ELECTION_RDC_2023. Des élections crédibles et apaisées le 20 décembre 2023 en RD Congo, vœu du Forum de Paix



En République Démocratique du Congo, les périodes électorales sont souvent émaillées des violences de tout genre. Certains candidats n’ayant pas convaincu leurs bases électorales respectives, se livrent aux propos haineux, voire discriminatoires et xénophobes, pour saper la réputation de leurs adversaires politiques. Face à ce fléau, l’ONG Forum de Paix est allée à la rencontre d’une vingtaine de candidats députés nationaux et provinciaux de la circonscription urbaine de Beni, pour recueillir leurs impressions par rapport aux attitudes à tenir pendant et après les élections de 2023 en faveur de la paix.


Peu avant le lancement des activités électorales, certains ambitieux se manifestaient déjà sur le terrain, en construisant des ouvrages (ponts, des hangars aux petits marchés…) ; les autres renforçaient leurs contacts avec différentes couches de la population. Il y en a qui s’étaient manifestés juste les jours de dépôt des dossiers à la Commission Électorale Nationale Indépendante.


Après la validation de leurs candidatures par la cour constitutionnelle, certains candidats députés, qu’au lieu de présenter leurs réalisations et visions, profèrent plutôt des propos discourtois à l’endroit de leurs adversaires. Pendant la campagne électorale, par exemple, certains candidats députés dépourvus des bonnes mœurs, ont engagé des brigands parmi lesquels des enfants, pour déchirer et arracher les effigies des autres candidats. Les états-majors de certains autres candidats, ont été mobilisés pour empêcher les activités de campagne des autres candidats.


Implication du Forum de Paix pour la prévention des violences électorales

Deux jours avant la date du début de la campagne électorale le 19 novembre 2023, le Forum de Paix a publié un communiqué de presse qu’il avait adressé respectivement à la justice, aux responsables des différents partis et/ou regroupements politiques ayant aligné des candidats, aux parents et aux chefs des établissements scolaires. A titre illustratif, à la justice le Forum de Paix lui avait recommandé d’activer ses machines pendant toute la période de campagne électorale, en déployant les policiers dans les activités des acteurs politiques, pour observer le strict respect des lois et du code de bonne conduite des acteurs politiques et leurs formations, qui règlementent la campagne électorale, et d’en tirer les conséquences du droit en cas de non observance de ceux-ci. Aux responsables des partis politiques, le Forum de Paix a suggéré de procéder régulièrement aux séances d’évaluation à mi-parcours avec les candidats et leurs équipes de campagne, afin de se rassurer de rester dans le strict respect des lois et du code de bonne conduite ; de former des brigadiers de surveillance, pour empêcher l’implication des enfants dans leurs activités politiques, de peur de tomber dans le joug du ministère public, et enfin aux parents et aux chefs des établissements scolaires, le Forum de Paix a demandé de redoubler la surveillance des mouvements des enfants sous leur contrôle, afin que ces derniers ne soient pas tenter d’intégrer les différentes caravanes de campagne électorale. https://www.forumdepaix.org/post/tolérance-zéro-contre-les-candidats-qui-violeront-la-loi-pendant-la-campagne-électorale


Après, le Forum de Paix a créé une fenêtre intitulée « écho électoral 2023 » dans son site www.forumdepaix.org où toutes les informations relatives aux activités électorales sont publiées. Mais aussi sur sa page YouTube, il a mis en place un programme qui a permis aux candidats députés nationaux et provinciaux de la circonscription de Beni Ville, de présenter leurs projets de société une fois élus http://www.youtube.com/@forumdepaix. Bien avant cela, un spot de sensibilisation, appelant tout le monde à cultiver l’esprit de Paix, a été publié via ce lien YouTube https://youtu.be/rfRVnMahISs?si=Tnd2JW94xHH5C1-u et diffusé par 15 radios émettant de Beni Ville et Territoire. Le 18 décembre, le Forum de Paix a recueilli les propos des quelques candidats à la députation. Tous ont été unanimes que la course électorale n’est qu’une compétition à courte durée qui ne peut pas diviser les adversaires. De surcroit, ils ont ému les vœux de voir ceux qui se livrent aux actions et paroles de violences, d’être sanctionné par le souverain primaire. Ils ont justifié que c’est par manque de vision que l’on se livre aux actions des violences et discours de haines. Les détails sur leurs déclarations, sont contenus dans ce lien https://youtu.be/7ze3UsFup8w?si=SXLPayDSTYKyBvRq. Enfin, ce 20 décembre, le Forum de Paix a déployé sur le terrain 87 enquêteurs/observateurs à Beni Ville et Territoire, pour surveiller geste par geste, incident par incident, qui se produira dans les centres et bureaux de vote. Les résultats obtenus de cette surveillance, feront objet d’un plaidoyer en forme des recommandations à toutes les instances nécessaires.


Service de communication

Alphonse Vikongo

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page