top of page
Search

Phénomène ADF : Doublement victimes de la menace, les potentiels illettrés de Kitokoli sacrifiés ?



Ils sont 4 ces enfants dont l’âge varie entre 8 et 15 Ans, emportés en brousse de force par les membres du groupe armé des forces démocratiques alliées. C’était au cours d’une attaque meurtrière au quartier Kitokoli de la Commune Urbano-rurale de Bulongo, Secteur Rwenzori en territoire de Beni au Nord-Kivu. La dite attaque a ciblée la cellule Mayolo du quartier précité dans la nuit du mercredi à jeudi 8 Septembre 2022 confirme monsieur Thembo Lewis Esimo responsable de la société civile locale.


Depuis, la destination de Masika Basisa Josseline (15 ans), Muhindo Basisa Jospin (11 ans), Kambale Basisa Josué (8 ans), Kahindo Kathero Ushindi (8 ans) reste un mystère. Si la dernière fille a été enlevée pendant qu’elle donnait un coup de main à ses parents dans leur champ situé à quelques kilomètres du centre de Bulongo, les trois premiers l’ont été à leur domicile au quartier Kitokoli. Les rebelles ont tirés sur leur père monsieur Kathembo Ngungutha qui en est mort, pendant que leur mère Kathungu Kasule Jeannette s’est sauvée de mains de l’ennemi.


Le parlement d’Enfants Grand Nord-Kivu qui s’en inquiète demande aux autorités militaires de retrouver ces 4 enfants dans un délai raisonnable. Au cours d’un entretien avec le Forum de Paix ce vendredi 9 septembre 2022, le porte-parole de cette structure d’encadrement des enfants s’est dit très affecté par ce unième cas d’enlèvement de cette catégorie de personnes en région de Beni (Est de la RDC). Monsieur Enock Syayikomya craint que ces enfants enlevés soient transformés à des machines à tuer par les rebelles des forces démocratiques alliées (ADF).


Potentiellement candidats à l’illettrisme, ces enfants enlevés méritent une protection exceptionnelle de la part des services de sécurité, a martelé le parlement d’Enfants. Ils sont nombreux ces enfants qui ne vont plus à l’école à cause de l’insécurité dans le Secteur Rwenzori, les écoles peinent à fonctionner même jusqu’à cette nouvelle rentrée scolaire 2022-2023. Tout ceci devrait interpeller les autorités du pays, a laissé entendre monsieur Enock Syayikomya.


L’attaque de Kitokoli dans le territoire de Beni a fait 7 morts dont 2 rebelles ADF tués par l’armée Congolaise. Parmi les 5 civils à l’actif de l’ennemi l’on note 3 femmes et deux hommes. Certains ont été d’abord enlevés dans leurs champs avant que l’ennemi ne les ramène au centre de Bulongo pour les exécuter. Il faut dire aussi que cette incursion des ADF intervient après un bon moment d’accalmie dans cette partie de la République Démocratique du Congo.


Service de Communication du Forum de Paix

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page