top of page
Search

RDC-M23 : Un dialogue avec Kinshasa pour régler les tensions ?


Il suffit de faire les rues d’à côté de soi pour comprendre le niveau de réflexion de certains citoyens Congolais sur l’agression Rwandaise via la rébellion du M223 qui maintiennent certaines positions au Nord-Kivu (Partie Est de la RDC) depuis plusieurs mois. Ceux qui ont été contacté par le service de Communication du Bureau Exécutif du Forum de Paix, supposent que les discussions directes avec le gouvernement Congolais voulues par le M23 sont inopportunes.


C’est par exemple monsieur Kambale Katsapya, mécanicien chauffeur rencontré au parking public de Beni-Butembo qui s’oppose à toute négociation avec les rebelles. Le gouvernement central va négocier avec les terroristes qui torturent nos compatriotes, massacres les congolais, violent nos mamans et tuent nos semblables ? s’interroge-t-il.


Un autre citoyen qui s’oppose radicalement à ce qu’il qualifie de jeu des rebelles du M23 croit à l’option militaire pour contraindre l’ennemi à se retirer du sol Congolais. « Je me souviens qu’il y a seulement 24heures, le président de la République Félix TSHISEKEDI a dit aux recrues de Kitona que : « pour nous faire respecter, nous devons avoir une armée forte ». Voilà sur quoi le pays doit travailler. Nous avons assez négocié avec les déstabilisateurs de notre Nation. Trop c’est Trop, a lâché Robert Musagalusa conducteur de moto taxi à Beni.


D’autres Congolais vivant au Nord-Kivu ont souhaité voir tous les criminels répondre de leurs actes devant les Institutions Judiciaires Internationales. Monsieur Edouard Mwetse en fait partie. Il dit avoir lu le communiqué du M23 sur les réseaux qui parlent des probables discussions avec Kinshasa et n’y a rien compris de spécial. Celui-ci appelle plutôt les FARDC à coordonner la traque avec la Force Régionale de l’EAC (East African Community) présente au pays pour anéantir complètement la rébellion du M23.


C’est à travers un communiqué rendu-public mardi 6 décembre 2022, que le M23 a manifesté sa volonté à discuter avec le gouvernement de la RDC et amorcer le désengagement et à se retirer de la guerre à l’Est. Avant tout ceci, ces rebelles veulent se réunir avec la Force Régionale et le mécanisme ad hoc pour étudier les modalités.


Service de Communication du Forum de Paix, à Beni



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page